énsa-v
les publications de l´énsa-v

- numéro 1, 2010


énsa-v
 
L'actualité en bref

Aucune actualité "Publications" pour le moment...

Les années 1960, hic et nunc, Architecture, urbanisme, paysage numero1

Les années 1960, hic et nunc, Architecture, urbanisme, paysage - numéro 1, 2010

ouvrage collectif sous la direction de Georges Farhat
28¤ - ISBN : 978-2-86222-069-8

énsa-v
énsa-v

L’héritage des années 1960 marque en profondeur notre présent. Bien plus qu’on ne l’admet, il « travaille » nos pratiques et nos représentations sociales, par reproduction ou rejet, et ce à mesure de son éloignement dans le temps.
Sur le plan conceptuel, il exerce une fascination croissante auprès des professionnels de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage, cependant que son examen historiographique demeure un chantier ouvert. Dans le même temps, les traces physiques de ce passé récent, encore palpables, sont malmenées et disparaissent sous nos yeux : avec le projet social qui les avait portées mais avant même d’avoir été comprises dans la singularité de leur devenir ; avant que l’on ait saisi à quel point sa compréhension découle de ce que nous en faisons et que notre histoire s’actualise à travers un présent perpétuel.
Tel est le paradoxe qu’abordent, d’un point de vue décidément rétrospectif, les textes issus de travaux de l’équipe de recherche AM:HAUS, du Laboratoire de l’école d’architecture de Versailles (LéaV), et présentés ici en trois sections : Écrits, Éléments, Ensembles. La première situe des postures critiques et théoriques des années 1960, d’une part, dans leur rapport à la période précédente, de l’autre, relativement à leur réactivation présente. La deuxième traite d’un « élément naturel » de la technologie en architecture (hydrocarbure, air, atome, lumière). Enfin, la troisième aborde des organisations spatiales à l’échelle des paysages urbains en insistant sur les dynamiques biophysiques et sociales du continuum qu’interroge notre projet : jadis et maintenant, ici et ailleurs. Georges Farhat

The legacy of the 1960s has left a profound mark on our time. Beyond what is generally recognized, our current practices and social representations are shaped by this legacy, through either reproduction or rejection, more and more so over time.
In terms of theory and criticism, architectural, urban, and landscape designers are increasingly fascinated by this legacy while its historiography remains mainly under construction. Simultaneously, all material evidence of this recent and still palpable past are mistreated. They are vanishing day by day, with the social project from which they originate, and before their evolution is comprehended. These manifestations are fading away before we become aware of the fact that grasping their principles depends precisely on how we transform them, and that history is actualized through a perpetual present.
This is the paradox addressed, in a decisively retrospective approach, by AM:HAUS−one of the research teams in the LEAV, laboratory of the Ecole d’Architecture de Versailles−and presented here in three sections: Writings, Elements, Ensembles. In the first section, critical and theoretical stances of the 1960s are pinpointed in relation to, on the one hand, the context of the preceding period, and on the other, relative to their present reactivation. The second section deals with some “Natural Elements” of technology in architecture (oil, air, atom, light). Finally, Ensembles considers spatial organizations at the scales of urban landscape (housing estates, new towns). In all three parts our project investigates the dynamics of a biophysical and social continuum in history: then and now, here and there. Georges Farhat


Pour commander cet ouvrage, s'adresser à :
Marie-Chrisitne Martinez
marie-christine.martinez@versailles.archi.fr
t. 01 39 07 41 16

Prix : 28 ¤

énsa-v

énsa-v