énsa-v
agenda
< <

novembre 2019

> >

L

M

M

J

V

S

D

        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

rencontres autour d'un livre

Hors nature - L'enceinte, une figure de la sédentarisation

de Frank Rambert, Architecte, docteur en architecture et professeur ENSA-V

Mercredi 20 novembre 2019, à partir de 11h

énsa-v - Médiathèque

PDF : Affiche

Résumé :

... Fabriquer un artefact, c'est élaborer un lieu fictionnel, un lieu dans le monde qui n'existe pas dans le monde. En fabriquant cela, l'humanité se met hors du monde pour le regarder ; elle n'interagit plus avec lui, mais elle agit sur lui. Ainsi, l'humanité se fabrique le regard qu'elle veut bien porter sur le monde, et il n'est plus celui d'une aliénation aux conditions que la nature impose. Que ce soit par le cadre, l'écran ou l'enceinte, il s'agit toujours de créer un espace spécifique par lequel l'humanité fait un projet pour le monde, tel qu'elle veut bien le comprendre. Un monde qui doit être l'image qu'elle s'en fait, à son image.

L'enceinte dans son rôle matriciel ne nous met pas au monde, elle ne nous fait pas naître, elle nous fait renaître.

La rupture que l'humanité opère avec son milieu originel, et avec la condition de chasseur-cueilleur, ne peut se faire que par un geste qui dit cette rupture. C'est un geste dont l'histoire de l'humanité, telle que nous la connaissons, nous dit aussi qu'il établit dans le même temps un point de non-retour, loin de la nature originelle maintenant vulnérée. Le geste d'enclore est la manifestation de cette rupture et l'enceinte en devient la figure tutélaire, archétypique...

Hors nature - L'enceinte, une figure de la sédentarisation