énsa-v
agenda
< <

décembre 2017

> >

L

M

M

J

V

S

D

        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31


recherche

> Trier par thème

études

école

exposition

rencontres autour d'un livre

concours

portes ouvertes

documentation

recherche

publications

associations

recrutement

international

conférence

divers

appels d'offre / marchés publics

colloque

travaux

vidéo

mooc

> Trier par lieu

recherche

Soutenance de thèse de doctorat en histoire de Maribel Casas Correa

"L'architecture théâtrale en France de la Révolution au second Empire : théorie, innovation, réglementation, réalisations"

Samedi 16 décembre 2017 à 9h30

Théâtre Montensier, Versailles

PDF : Avis de soutenance

L’École doctorale : Sciences de l’Homme et de la Société, Université Paris-Saclay

et le Laboratoire de recherche de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles


présentent l’avis de soutenance de Madame Maribel CASAS CORREA

Autorisée à présenter ses travaux en vue de l’obtention du Doctorat en histoire, histoire de l’art et archéologie

"L'architecture théâtrale en France de la Révolution au second Empire : théorie, innovation, réglementation, réalisations"

Le samedi 16 décembre 2017, à partir de 9h30.

Théâtre Montansier, Foyer
13, rue des Résevoirs, 78000 Versailles

Attention, les portes du théâtre seront ouvertes à partir de 9h et fermeront à 9h30.

Membres du jury :

M. Jean-Claude YON, Professeur des Universités, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Directeur de thèse

Mme Anne-Marie CHATELET, Professeur, École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg - Rapporteur

Mme Michèle SAJOUS D’ORIA, Professeur, Univesità degli studi di Bari Aldo Moro, Italie - Rapporteur

M. Michaël DARIN, Professeur émérite, École nationale supérieure d’architecture de Versailles - Co-Directeur de thèse

M. Xavier FABRE, architecture, Fabre Speller architectes, Examinateur

Mme Paule LEMAIGRE-GAFFIER, Maître de conférences, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - Examinateur


Résumé :
À l’avènement de la Révolution, la France connaît en matière d’architecture théâtrale une période particulièrement foisonnante. La société manifeste pendant les dernières décennies du XVIIIe siècle un engouement prononcé pour le spectacle, appelé plus tard théâtromanie, qui conduit à l’ouverture de nombreuses salles. Entre 1789 et 1861, année du concours pour la construction de l’Opéra de Paris, plus d’une centaine de théâtres voient le jour dans toute la France. Pourtant, la période qui précède la construction du Palais Garnier apparaît souvent dans l’historiographie comme un moment de stagnation. En s’appuyant sur des sources inédites de natures diverses, ce travail se propose de montrer qu’il s’agit non seulement d’une période riche en réflexions théoriques et en innovations, mais aussi, en réalisations. Il s’agira de restituer les différents domaines qui, de la Révolution au Second Empire, entretiennent un rapport au théâtre et influencent de différentes manières la configuration de son architecture, pour comprendre ce qui contribue à modeler l’image du théâtre « à la française », dont l’Opéra de Paris devient le plus haut représentant en France comme à l’international.